Victimes oubliées : Remédier à la revictimisation des femmes victimes de crimes fondés sur le genre au Mali

 © Sky News

« Une approche centrée sur les victimes pour la poursuite des crimes contre l’humanité et les violences sexuelles au Mali » est le thème d’un projet initié par ALFA visant, entre autres, à réduire la victimisation et la revictimisation des femmes. 
Depuis 2012 le Mali est en proie à une profonde crise politique et sécuritaire, la situation étant particulièrement dévastatrice pour les femmes et les filles qui sont victimes d’actes de violence et d’abus continus, notamment de violences à raison du genre, d’agressions sexuelles et d’enlèvements.
Selon l’enquête démographique et de santé de 2018 de l’Institut National de la Statistique, deux femmes maliennes sur cinq âgées de 15 à 49 ans ont subi des actes de violence physique ou sexuelle. Pourtant, seules 19% d’entre elles ont cherché de l’aide pour mettre fin à ces violences, tandis que 12% n’ont pas cherché d’aide mais en ont parlé à quelqu’un.
Les victimes de violences sexuelles subissent de graves répercussions sociales et ont tendance à renoncer à l’assistance médicale et juridique afin d’éviter l’humiliation et l’exclusion par leur famille et communauté. Le manque de confiance dans les institutions médiales et juridiques, les préjugés qui pèsent souvent sur les victimes de violences sexuelles, la honte, la stigmatisation sociale et la crainte d’un parcours sans issue apparente empêchent la grande majorité des victimes et survivantes de se manifester.
Trop souvent, les victimes sont revictimisées. Encore et encore elles sont contraintes de répéter ce qu’elles ont douloureusement vécu afin de vérifier leur crédibilité et intégrité. Si après quelque temps, elles ne se rappellent plus les faits dans les détails, leurs anciennes déclarations peuvent être censurées et les charges contre l’accusé abandonnées.
Le Fonds au profit des victimes de la Cour Pénale Internationale a annoncé qu’il mettrait en place des programmes de réintégration et de réhabilitation à long terme, notamment des traitements médicaux, des accompagnements psychologiques, et des aides à la subsistance, et qu’il collaborerait avec les communautés pour éviter la stigmatisation des victimes et survivantes de violences sexuelles. 
Des initiatives supplémentaires sont nécessaires pour remédier aux préjudices subis par les victimes. Que faut-il pour enrayer la stigmatisation sociale des violences sexuelles ? Que faut-il pour empêcher la revictimisation des femmes et filles au Mali ?
Le projet d’AFLA « Une approche centrée sur les victimes pour la poursuite des crimes contre l’humanité et les violences sexuelles au Mali » examine ces questions et explore la perception de la justice par les victimes, les leçons tirées du procès d’Hissène Habré et développe les perspectives des victimes sur les enquêtes de violences sexuelles.

 

© Michele Cattani, Getty Images

Avec le soutien du Knowledge Management Fund de KPSRL.
Cliquez ici pour commenter. Vos commentaires sont bienvenus. 
To support the cause of AFLA, please click donate. 
Become a fan of Africa Legal Aid on Facebook, connect with us on LinkedIn, follow us on Twitter and invite your friends to join AFLA and its worldwide community of supporters.

Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list